Une entreprise sociale, qu’est-ce que c’est?

On entend de plus en plus souvent parler d’Economie Sociale et Solidaire dans les médias (nous avons même un ministre délégué à l’ESS!), mais quand on entre dans les détails et qu’on veut définir "l’entrepreneuriat social" par exemple, les choses se corsent.

Bien sûr, on sait ce qu’est une "entreprise", et on sait ce que signifie "social", mais les deux accolés? Qu’est-ce qui différencie une entreprise officiellement sociale, d’une entreprise classique engagée dans des actions sociales?

MOUVES_logo2013

C’est à ces questions que le Mouves (Mouvement des entrepreneurs sociaux) a essayé de répondre jeudi 30 mai, lors du final du Tour des régions de l’entrepreneuriat social auquel j’ai eu la chance d’assister. De nombreux intervenants ont présenté divers projets et entreprises, et ont débattu des orientations à donner à l’ESS, et plus précisément aux entreprises sociales.

Qu’est-ce qui différencie donc une entreprise sociale d’une entreprise classique? Et bien essentiellement sa finalité: celle-ci peut être sociale, environnementale ou sociétale. Dans tous les cas la lucrativité est limitée (source: Mouves). 

Cela ne signifie pas que le profit est interdit à ces entreprises, au contraire puisqu’une entreprise sociale, à la différence d’une association par exemple, doit avoir un modèle économique viable, qui ne dépende pas des subventions publiques. Mais ce profit ne va pas être redistribué aux actionnaires, ou très peu, il va être réinvesti systématiquement dans l’entreprise pour la faire se développer, et pour améliorer son impact sur la société.

C’est cette alliance entre social et économie que j’apprécie et qui fait que je m’intéresse à ces projets et à ces entreprises depuis maintenant plusieurs années.

Allez, je peux vous le dire, j’espère bien un jour pouvoir moi aussi mettre sur pieds une entreprise sociale!

Ce que j’apprécie particulièrement c’est le fait de ne pas être dépendant des pouvoirs publics pour agir: lorsque je travaillais en centre social associatif, nous étions sans cesse dépendants des subventions publiques pour développer de nouveaux projets, ou même simplement pour poursuivre des projets à peine commencés depuis quelques mois. La suspension de subventions espérées entraînait toujours une grogne des bénévoles et salariés, qui se comprenait mais que je trouvais un peu injuste ("on te donne de l’argent sans véritable contrepartie, ne critique pas si ça s’arrête un jour!").

C’est pour cette raison que j’admire les entrepreneurs sociaux, eux qui agissent pour régler les problèmes de société (et ne se contentent pas de critiquer, n’est-ce pas chers Français), eux qui mettent en oeuvre des projets mais ne comptent pas (trop) sur l’Etat et les collectivités locales pour les financer, eux qui réussissent à pérenniser leur entreprise, à en tirer un revenu pour eux et leurs salariés, tout en rendant un véritable service à la communauté!

Si ce sujet vous intéresse, je serai ravie d’en discuter avec vous.

ashoka

Pour avoir des exemples d’entrepreneurs sociaux, allez faire un tour sur le site de Ashoka, qui oeuvre pour le développement et la reconnaissance de l’entrepreneuriat social. Créé à l’origine aux Etats-Unis, le mouvement est aujourd’hui présent dans de nombreux pays. 

Cette entrée, publiée dans Découvertes, Solidarité, est taguée , , , , . Bookmarquez ce permalien.

2 réponses à Une entreprise sociale, qu’est-ce que c’est?

  1. Pingback: continuer à apprendre | Une maison en couleurs

  2. La notion d’entreprise sociale semble avoir émergé dans deux contextes très différents, l’un américain et l’autre italien. Ceci à peu près en même temps, au début des années 90. Aux Etats-Unis, elle a trouvé un premier écho significatif au début des années 90 à travers des business schools prestigieuses, comme celle de Harvard, et à travers des fondations qui ont décidé de promouvoir la création d’entreprises sociales ou encore l’entrepreneuriat social* individuel ou collectif. Mais, outre-Atlantique, l’expression est restée assez vague et désigne surtout des activités économiques marchandes mises au service d’un but social. L’enjeu est surtout de créer une source de recettes financières permettant de mener par ailleurs une action de type culturel, philanthropique, environnemental, etc.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s