Kam, ma nouvelle copine

J’ai reçu ma pince Kam, commandée sur le site Trezh Babig, j’suis trop contente!

Pour ceux qui ne vivraient pas dans le Monde Merveilleux des Couches Lavables Maison, c’est ce qui permet de poser les boutons pressions. Et donc de fermer les couches. Ça peut être utile.

Une pince Kam, ça ressemble à ça:

Voici les accessoires qui vont avec:

Le poinçon blanc pour faire les trous dans le tissu, le tournevis pour changer de socle ou de tige en fonction de la taille des boutons, les 3 socles noirs, la tige en métal sur laquelle on peut mettre l’embout en caoutchouc blanc.

J’ai en plus reçu des boutons offerts avec l’achat de la pince, on peut choisir 5 lots de différentes couleurs (le choix était difficile, ils ont 31 couleurs!).

L’utilisation de la pince n’est pas difficile en soi:

– déterminer où on veut positionner le bouton

– trouer le tissu avec le poinçon.

– passer la pointe du bouton rond, celui qui ressemble à ça sur l’endroit:

– la pointe est donc dirigée vers le haut. Placer dessus le bouton mâle ou femelle. Votre tissu est pris entre les deux boutons.

Bouton mâle:

Bouton femelle:

– placer le tissu et les boutons sur le socle de la pince, pointe vers le haut. Le socle doit être adapté à la taille du bouton rond (socle T5 pour les boutons de taille T20, ceux généralement utilisés pour les couches).

– presser doucement la pince, la tige (avec ou sans embout de caoutchouc) vient appuyer sur la pointe du bouton, et l’écraser. De cette manière le bouton est fixé au tissu.

Pour faire tenir ensemble deux morceaux de tissus, il faudra bien sûr poser d’un côté un bouton pression femelle, et de l’autre un bouton pression mâle. Et ne pas se mélanger les pinceaux, parce que sinon la couche ne ferme pas! Je sais de quoi je parle… hum… d’ailleurs si quelqu’un sait comment enlever les boutons mal posés…

Mes premiers essais ont donc été plutôt infructueux… et oui…

J’avais pourtant changé le socle comme précisé sur le site, afin de prendre le T5. Mais ça ne fonctionnait pas, je pouvais bien poser les boutons, mais ils ne se fermaient pas entre eux. Même quand je ne m’étais pas mélangée entre les mâles et les femelles, lol!

J’ai finalement compris que l’embout de caoutchouc sur la tige me gênait, et m’empêchait d’écraser la pointe complètement: il y avait toujours un côté plus haut que l’autre, ce qui empêchait les boutons de se presser entre eux.

J’ai donc enlevé l’embout blanc, et j’utilise maintenant la tige en fer seule. Ça me permet de viser mieux et d’écraser la pointe plus franchement.

Quand on a compris la technique et qu’on prend son temps pour viser, ça va tout seul!

Je pourrais peut-être même me reconvertir en perceuse d’oreilles… (n’appelez pas la SPA, c’est une blaaaaaague)

Bref, j’ai donc enfin pu essayer les couches sur des testeurs en herbes, merci Maël et Malek :-)!

Heureusement, parce que les patrons que j’avais ne semblent pas au point, surtout au niveau de la longueur de la couche: que ce soit en taille S ou en taille XL, elles ne remontent pas assez sur le ventre. Il faut donc les améliorer et recommencer d’autres couches, mais pas tout de suite parce que j’ai cassé l’aiguille de la machine! snif…

Pour finir, je ne résiste pas à la tentation de vous montrer ce que j’ai tricoté cette semaine:

Publicités
Cet article, publié dans Bébé, Découvertes, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Kam, ma nouvelle copine

  1. améline dit :

    ma soeur mais ils sont trop mimi tes chaussons!! t’es vraiment douée!! je veux les mêmes pour….
    Bibi 😉 ils sont à croquer!! bravo!! 🙂

  2. Melanie dit :

    Pourquoi pas? 😉 Débrouille toi d’abord pour prendre la mesure de ses pattes!

  3. Ping : Pourquoi je fais des couches lavables | Une maison en couleurs

  4. Ping : des questions | Une maison en couleurs

  5. elisabeth dit :

    Bonsoir, J’ai eu le même problème de boutons mal posés. J’ai réussi à les enlever avec une paire de ciseaux assez solides (genre cuisine) en coupant une partie du dessus du bouton (partie décorative) et après ça vient tout seul. Dommage que je ne puisse pas faire un dessin ! Bon courage. Moi j’utilise non pas pour les couches (plus de bébés) mais pour tous les vêtements d’enfants. Cela tient sur tout les supports et quelle joie d’avoir des pressions en forme d’étoile !

  6. Nancy dit :

    J’ai trouvé la meilleure façon d’enlever un bouton pression. On prend un petit fer à souder et on touche la tige (qui a été écrasée dans le milieu) et hop ! Voilà, c’est fait! La seule précaution c’est qu’on doit faire attention de ne pas laisser le fer trop longtemps sur la tige de plastique pour ne pas endommager notre tissus. Moi, je n’ai jamais eu de problème avec cette méthode. Il ne faut pas que la tige fonde au complet, ce n’est pas nécessaire pour que ça fonctionne.

  7. anne-Marie dit :

    bonjour,
    merci pour vos explications, trop fort l’oreille du chat lol

  8. josy26 dit :

    merci pour les explications . J’ai reçu une pince Kam pour noel et pas moyen de clipser les 2 parties .. en cherchant sur le net j’ai trouvé votre explication qui me parait évidente pour moi , j’ai enlevé l’embout blanc et ça fonctionne !! merci beaucoup

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s